vendredi 26 janvier 2007

Metro Boulot Dodo

Les quelques premières vidéos de ce blog sont le reflet au combien désolant de notre vie parisienne.

Force est de constater, que quotidiennement c’est le même rituel qui recommence inlassablement : « vite vite vite c’est bientôt l’heure, je vais être en retard au travail, il faut que j’attrape mon train»
La journée n’a pas encore débutée que les gens pour la majorité sont déjà stressés, angoissés, énervés. C’est à cet instant que tout bascule, non ce n’est pas un rêve, juste une scène de cette triste réalité où nous sommes en perpétuelle représentation…

C’est bel et bien dans le train que nous pouvons nous rendre compte de la nature humaine dans toute sa splendeur. En effet, comment ne pas apprécier cette promiscuité avec de parfaits inconnus qui pénètrent (certes involontairement) dans votre sphère et qui pour certains ne semblent pas particulièrement gênés d’effectuer une sorte de petite toilette nasale en toute impunité devant vous…
Sans parler des odeurs nauséabondes que nous avons à subir dès les premières heures de la journée mettant notre système olfactif à rude épreuve.
A croire que nous n’avons pas tous les mêmes notions de propreté et de respect d’autrui… Bien entendu, nous attendons tous avec impatience la canicule cet été avec son lot de joies qui l’accompagne et qui vient renforcer le point évoqué précédemment…
Finalement la musique que j’écoute sur le dernier lecteur mp3 que je me suis acheté m’a heureusement aidé à supporter ce désagrément général. Vive la technologie (lol). A croire que cela est devenu pour nous une habitude que nous avons intégré à notre rythme de vie.
Ouf le calvaire est terminé, j’arrive enfin au travail, en espérant que la journée soit meilleure qu’elle n’a commencé… mais je n’ai pas à me plaindre car ce matin il n’y a pas eu de problèmes (incidents techniques ou autres incidents graves de voyageurs) sur les lignes ne me rendant pas le trajet encore un peu plus pénible qu’il ne l’est d’ordinaire…

En fait, tout est lié : métro boulot dodo, cette expression chère à Pierre Béarn et vieille de plus de 40 ans continue chaque jour un peu plus de se vérifier. C’est une sorte de cercle vertueux qui dans un modèle économique et dans un mode de vie tel qu’est le notre semble irréversible !!!
Alors de grâce messieurs les politiciens arrêtez de vous comporter en donneurs de leçons, soyez réalistes et ne cherchez pas à limiter l’accès en centre ville en voiture pour rendre la situation encore plus délicate qu’elle ne l’est actuellement.
Il est facile de démontrer que les transports en commun sont LA SOLUTION pour limiter les encombrements dans la capitale et que c’est également un moyen de lutter contre le réchauffement de la planète, cependant je vous invite à venir le faire le matin à 8h30 en semaine à Châtelet et non le dimanche après midi…
Il est grand temps de trouver une vraie solution, au lieu de se masturber intellectuellement pour que nous n’ayons plus à vivre ce cauchemar tous les matins!!!

3 commentaires:

Gilles a dit…

On échnage de place .. venez vivre en campagne... Moi mon rêve est d'habiter à Paris .. A croire que personne n'est content là ou il est ^^

titlap a dit…

gilles.. croyez moi .. il y a des matins où on aimerait habiter la campagne ;) ..

paris et ses encombrements dans le métro ... on aimerait éviter ;) .. mais tout est une question de choix evidement.. je pourrais me rendre au travail en hélicoptere, mais j'ai décidé que je ne me ruinerai pas ainsi :P

diams75019 a dit…

Bien entendu, nous attendons tous avec impatience la canicule cet été avec son lot de joies qui l’accompagne et qui vient renforcer le point évoqué précédemment…

c'est vrai que ya defois on se demande si les gens connaissent le savon ou le deodorant!
rappelons quand meme que moins de 1 francais sur deux declare prendre une douche par jour!
c'est beau la france!!!(et sa sent bon aussi)